ACTUALITÉS

Cette page est consacrée à l'actualité des associations, écoles avec lesquelles je suis en lien de travail

Vous trouverez toutes les coordonnées, merci de contacter directement les organisateurs pour renseignements et inscriptions

 

Hystéries

27-28 nov. 2021

Sorbonne Université
Campus Pierre et Marie Curie 4, place Jussieu - 75005 Paris

Affiche Hystéries.jpeg

Aujourd’hui, qu’en est-il des hystéries ? Quelles en sont les formes contemporaines et quelles figures modernes du maître se trouvent questionnées ? Notons qu’elles ont disparu des manuels de nosographie psychiatrique. Comment les débusquer derrière la sémiologie actuelle : Burn-out, bipolarités, dépressions, somatisations... ? Que dire des conversions hystériques et comment les jouissances affectent-elles les corps ?

Nous constatons que les psychanalystes restent un lieu d’adresse pour les nouvelles générations. Une question se pose : savent-ils toujours profiter de la « formation permanente6 » que les hystériques leur offrent ?

À notre époque où les avancées technologiques et scientifiques régissent nos sociétés, que penser de ce propos de Lacan dans « Radiophonie » ? : « Si paradoxale qu’en soit l’assertion, la science prend ses élans du discours de l’hystérique7

Renseignements et inscriptions 

www.champlacanienfrance.net
Bulletin d'inscription ou Inscription en ligne
Tél : 01 56 24 22 56 - E-mail : jn2021.epfcl.france@gmail.com

Séminaire d'Hiver de l'ALI 2022

Nos inhibitions, nos symptômes, nos angoisses 

Samedi 22 et dimanche 23 janvier 2022

à l'Espace Reuilly & retransmission intégrale par zoom

IMG_7594.jpg

Nouvelles inhibitions, nouvelles identités de genre et affirmations d’autodétermination subjective, nouveaux rapports à l’objet et donc à l’angoisse… Près d’un siècle après le texte de Freud qui n’y cachait pas ses tourments et ses interrogations, où en sommes-nous de nos inhibitions, de nos symptômes et de nos angoisses ?

Responsables : Jean-Paul Beaumont, Jean-Pierre Lebrun, Thierry Roth

 
 

Parutions

 

Pratique psychanalytique

Psychanalyse et lien social

Pratique psychanalytique

Ailleurs.png

Ailleurs, Pratique de la psychanalyse
Joseph Rouzel, éd. Le retrait

 

La psychanalyse est ailleurs, toujours ailleurs. Elle relève de l’effort de chaque praticien pour supporter, à partir de sa propre expérience dans le secret de la cure, la rencontre avec le réel de l’inconscient, chez autrui. C’est du terme de transfert que Freud désigne ce processus. 

La psychanalyse se fait passe-muraille et passager clandestin d’un navire capitaliste en perdition.

Voir

la-pratique-de-lacan_orig.jpg
La pratique de Lacan,
dir. Luis Izcovitch, éd. Stilus

Neuf analystes témoignent de nos jours de ce que leur expérience analytique avec Lacan a été pour eux. Il s’agira, dans cet ouvrage collectif, de suivre la façon dont chacun d’entre eux a été marqué par cette rencontre, et ce qui reste de décisif pour chacun pour leur propre pratique de la psychanalyse. Un fil se dégage au fur et à mesure, c'est le style de Lacan, et ce livre est une véritable contribution à éclairer sa pratique. Chaque auteur, dans sa singularité, tente de rendre compte ce qui a changé définitivement dans leur vie à partir de l’analyse avec Lacan.

Voir...

Psychanalyse et lien social

Acte de création.jpg

L'acte de création, Dir. Joseph Rouzel, éd. L'Harmattan, mai 2021

 

Plusieurs contributions dont la mienne sous le titre Fin de cure et invention poétique.

L'acte psychanalytique, thérapeutique, éducatif … est un acte de création.

Il implique une rupture, un déplacement. L'acte exige cependant des conditions sociales, des entours politiques et institutionnels, pour son avènement. Loin que l'on puisse poser un acte, l'acte nous dépose et nous dépossède. L'acte échappe, produit une rupture pour chacun et conduit à une éthique : comment rester fidèle à ce qui nous a rompu ? Dans cette perspective est mise en acte la « possibilité de l'impossible », que ce soit dans la rencontre amoureuse, l'invention scientifique, les trouvailles de l'artiste etc. 

Voir

 
conscience de l'humain.jpg

La conscience de l'humain, Monique Lauret, éd. L'Harmattan, mai 2021

 

Comment penser nos maux actuels de civilisation, atteintes narcissiques, souffrance de la jeunesse et du féminin, montée de la haine primaire et d'une épidémie des « ismes» : populismes, islamismes ?

Cet essai l'envisage suivant deux axes psychanalytiques la pensée de Melanie Klein et celle de Lacan. La théorie kleinienne permet une relecture du passé. La voie indiquée par Lacan permet un croisement entre pensée freudienne et pensée confucéenne, ce que développe le livre. Il s'agit d'ouvrir à l'antique sagesse chinoise, d'y chercher des passerelles pour élargir la conscience de l'humain et de gagner sur les forces destructrices à l’œuvre. 

Voir

Ecrire la clinique.jpg

Écrire la clinique, une lumière noire
Dir. Agnès Benedetti, éd.L'Hamattan, janv.2020

 

Ce que nous avons fait c'est nous payer le luxe d'être des cliniciens qui ont abandonné leur outil pendant trois heures quatre samedis par an et ont lâché sans y penser des textes qui se sont presque écrit sans nous si ce n'est le geste qui jette une lumière sur le sujet.

Et ce point me tient particulièrement à cœur aujourd'hui où la psychanalyse et la clinique du sujet sont attaquées sur tous les fronts. Je recherche dans ces dispositifs, ce qui peut se vivre et se transmettre dans l'acte et non pas dans les discours, et l'amusement poétique est une piste majeure sur laquelle Lacan avait insisté. Mais nous sommes allés plus loin encore. Le récit initial lui-même, nous l'avons décroché de toute notion de « professionnalisme ». Ceci n'est pas une supervision ! L'acte d'écrire et particulièrement la création d'une fiction témoigne de la disparition du sujet sous sa création. C'est bien parfois le sentiment d'aphanisis (marque de la castration selon Jones, d'évanouissement du sujet selon Lacan) qui saisit l'écrivant qui jette sur la page un texte qui le précède.